Immunize Canada - immunize.ca

Maladies et vaccins

Avant les vaccins, les maladies comme le méningocoque rendaient beaucoup de gens malades, envoyaient certaines personnes à l’hôpital et causaient même des complications graves et des décès.

Aujourd’hui, la vaccination systématique a considérablement réduit les maladies, les décès et la propagation des maladies au Canada et autour du monde. Malgré cela, les maladies évitables par la vaccination posent encore une menace dans les endroits où les taux de vaccination ont chuté et ceux où une maladie continue de se propager et de causer des éclosions. La rougeole en est un exemple : cette maladie se propage très facilement d’une personne à l’autre. Avec la mondialisation, des maladies qui n’ont pas encore été éradiquées peuvent toujours entrer au Canada et causer des complications et des torts graves, surtout chez les personnes qui ne sont pas vaccinées ou qui ne peuvent pas se faire vacciner en raison de troubles médicaux.

Pour en savoir plus sur les maladies évitables par la vaccination systématique, sélectionnez une maladie dans la liste ci-dessous.

 

Diphtérie

La diphtérie est une maladie contagieuse causée par une bactérie qui infecte le nez, la gorge ou la peau.

Quels sont les symptômes de la diphtérie?

Certaines personnes infectées par la diphtérie n’ont pas l’air malade et se sentent généralement bien. D’autres ont de la difficulté à avaler, des maux de gorge, de la fièvre et des frissons. Les personnes atteintes de diphtérie peuvent aussi souffrir de suffocation, de paralysie, d’insuffisance cardiaque ou tomber dans le coma; ces symptômes peuvent entraîner la mort.

Comment se propage-t-elle?

La diphtérie se propage par contact direct avec une personne infectée. On peut aussi contracter l’infection par les gouttelettes disséminées dans l’air par le nez ou la gorge d’une personne infectée.

Qui est à risque?

Les personnes mal vaccinées ou non vaccinées qui voyagent dans une région où la diphtérie est courante sont à plus haut risque de contracter la diphtérie.

Quels vaccins sont utilisés pour prévenir la diphtérie?

Chez les enfants :

DCat-HB-VPI-Hib : Anatoxines diphtérique et tétanique, coqueluche acellulaire, hépatite B, vaccin antipoliomyélitique inactivé, et vaccin conjugué contre l’Haemophilus influenzae type b

DCAT-VPI-Hib : Anatoxines diphtérique et tétanique et coqueluche acellulaire combinés avec vaccin antipoliomyélitique inactivé et et vaccin conjugué contre l’Haemophilus influenzae type b

DCat-VPI : Anatoxines diphtérique et tétanique et coqueluche acellulaire avec vaccin antipoliomyélitique inactivé

Chez les adultes :

dcaT : Anatoxines diphtérique et tétanique et coqueluche acellulaire

dcaT-VPI : Anatoxines diphtérique et tétanique et coqueluche acellulaire et vaccin antipoliomyélitique inactivé

dT : Anatoxines diphtérique et tétanique

dT-VPI : Anatoxines diphtérique et tétanique et coqueluche acellulaire avec vaccin antipoliomyélitique inactivé

Haemophilus influenzae type b (Hib)

Le Hib est une infection bactérienne qui peut causer des infections du sang (septicémie), du cerveau (méningite) et des poumons (pneumonie). Les enfants de moins de 5 ans sont les plus à risque de contracter le Hib.

Quels sont les symptômes de l'Haemophilus influenzae type b?

Les symptômes du Hib changent selon le site de l’infection : dans le sang, le cerveau ou les poumons.

Infection du sang :

Les symptômes sont la fièvre, la confusion, les maux de tête, les courbatures et une sensation générale de malaise.

Infection du cerveau :

Les symptômes sont la fièvre, les maux de tête graves, les changements du comportement et un cou et un dos raides. Les complications peuvent être la surdité, les convulsions, la paralysie, les lésions cérébrales et la mort.

Infection des poumons :

Les personnes ayant une infection des poumons souffrent de fièvre, ont de la difficulté à respirer et peuvent tousser en éliminant un mucus épais.

Comment se propage le Hib?

Le Hib se propage par la toux et les éternuements. On peut aussi devenir infecté en touchant des objets qu’une personne ayant le Hib a touchés, ou sur lesquels elle a éternué ou toussé.

Qui est à risque?

Les enfants qui fréquentent une garderie, les enfants inuits, et les personnes qui ont reçu un implant cochléaire.

Quel vaccin est utilisé pour prévenir le Hib?

Chez les enfants :

DCat-VPI-Hib : Anatoxines diphtérique et tétanique et coqueluche acellulaire combinés avec vaccin antipoliomyélitique inactivé et et vaccin conjugué contre l’Haemophilus influenzae type b

DCat-HB-VPI-Hib : Anatoxines diphtérique et tétanique, coqueluche acellulaire, hépatite B, vaccin antipoliomyélitique inactivé, et vaccin conjugué contre l’Haemophilus influenzae type b

Chez les adultes :

Hib : Vaccin conjugué contre l’Haemophilus influenzae type b

Hépatite A

L’hépatite A est un virus qui cause une inflammation du foie.

Quels sont les symptômes de l’hépatite A?

Certaines personnes infectées par l’hépatite A ne manifestent aucun symptôme; d’autres peuvent présenter de la fièvre, de la fatigue, une anorexie due à la perte d’appétit, des nausées, des douleurs à l’estomac, une urine foncée et un jaunissement de la peau et des yeux (appelé « jaunisse »).

Comment se propage-t-elle?

L’hépatite A peut se propager quand des selles contaminées par le virus entrent en contact avec la bouche, en général par de l’eau contaminée ou des mains non lavées. Elle peut aussi se propager par des aliments préparés avec de l’eau contaminée.

Qui est à risque?

Les personnes à risque accru d’étre infectées par l’hépatite A comprennent les suivantes :

  • les voyageurs qui vont dans des pays où l’hépatite A est endémique
  • les personnes en contact étroit avec un cas d’hépatite A aiguë
  • les résidents des établissements de correction et des établissements pour les personnes ayant un retard de développement
  • les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HARSAH)
  • les utilisateurs de drogues
  • les personnes en contact étroit avec des enfants adoptés dans des pays où l’hépatite A est endémique
  • les résidents de certaines communautés autochtones

 

Quel vaccin est utilisé pour prévenir l’hépatite A?

Chez les enfants :

HA : Vaccins inactivés contre l’hépatite A

HAHB : Vaccins combinés contre l’hépatite A et l’hépatite B

Chez les adultes :

HA : Vaccin inactivé contre l’hépatite A

HA-Typh-I : Vaccin combiné typhoïdique polysaccharidique Vi purifié et hépatite A inactivé

HAHB : Vaccins combinés contre l’hépatite A et l’hépatite B

Hépatite B

L’hépatite B est une infection virale contagieuse du foie. On peut en être atteint à court terme (hépatite aiguë) ou à long terme (hépatite chronique).

Quels sont les symptômes de l’hépatite B?

L’hépatite B aiguë peut causer de la fièvre, de la fatigue, une perte d’appétit et un jaunissement de la peau et des yeux. Elle peut aussi mener à une hépatite B chronique. Certaines personnes ne manifestent aucun symptôme de maladie.

L’hépatite B chronique peut causer des atteintes hépatiques graves, comme les granulations du foie (cirrhose) et le cancer du foie.

Comment se propage-t-elle?

L’hépatite B se propage d’une personne à l’autre quand est en contact avec du sang et des liquides organiques infectés par la maladie. À peu près la moitié des personnes infectées ignorent qu’elles le sont. Ces personnes deviennent des porteurs chroniques du virus et demeurent contagieuses tant que le virus subsiste dans leur foie. Le virus est présent dans le sang, les sécrétions vaginales, le sperme et la salive des personnes contagieuses; il se propage le plus souvent par les contacts sexuels et les aiguilles partagées. Les personnes infectées peuvent avoir de la fièvre, de la fatigue, une perte d’appétit et la peau et les yeux jaunes.

Qui est à risque?

Les personnes à risque accru d’étre infectées par l’hépatite B comprennent les suivantes :

  • celles qui vivent avec une personne infectée par le virus de l’hépatite B
  • les travailleurs de la santé ou de la sécurité publique qui sont régulièrement exposés à du sang ou des liquides organiques
  • les personnes qui ont un trouble de saignement qui nécessite des transfusions
  • les personnes traitées par hémodialyse
  • les immigrants des pays où l’hépatite B est courante
  • les personnes qui consomment des drogues de rue
  • les personnes ayant une maladie transmissible sexuellement
  • les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes
  • les personnes qui travaillent avec des personnes atteintes de troubles du développement
  • les personnes atteintes d’une maladie du foie chronique
  • les personnes qui travaillent ou qui vivent dans un établissement de correction

 

Quel vaccin est utilisé pour prévenir l’hépatite B?

Chez les enfants :

DCat-HB-VPI-Hib : Anatoxines diphtérique et tétanique, coqueluche acellulaire, hépatite B, vaccin antipoliomyélitique inactivé, et vaccin conjugué contre l’Haemophilus influenzae type b

HAHB : Vaccins combinés contre l’hépatite A et l’hépatite B

Chez les adultes :

HB : Vaccins recombinés contre l’hépatite B

HAHB : Vaccins combinés contre l’hépatite A et l’hépatite B

Herpès zoster (zona)

L’herpès zoster, aussi appelé zona, est une maladie douloureuse causée par la réactivation du virus varicelle-zona (VVZ), le même que celui qui cause la varicelle (« la picotte »).

Quels sont les symptômes de l’herpès zoster?

On peut éprouver des démangeaisons, des picotements, une sensation de brûlure ou de la douleur dans une région précise du corps, généralement sur un seul côté du corps ou du visage, avant l’apparition de bulles sur la peau. Chez la plupart des gens, la douleur de l’éruption provoquée par le zona s’atténue avec la guérison. Chez certaines personnes, le zona peut causer une vive douleur même après la guérison de l’éruption cutanée, et cette douleur peut persister pendant des mois ou des années.

Comment se propage-t-il?

Quand on a été infecté par la varicelle (« la picotte »), le virus reste inactif pendant des années. S’il redevient actif, il se présente sous la forme du zona, une éruption cutanée souvent invalidante et vésicante (produisant des bulles sur la peau) qui affecte généralement un seul côté du corps ou du visage. Certaines personnes éprouvent encore une vive douleur longtemps après la disparition de l’éruption cutanée provoquée par le zona. Ces personnes peuvent aussi avoir d’autres complications, comme des infections de la peau et des cicatrices, qui peuvent nuire à leurs activités quotidiennes.

Qui est à risque?

Toute personne qui a eu la varicelle est à risque d’infection.

Quel vaccin est utilisé pour prévenir l’herpès zoster?

Zos (vaccin contre l’herpès zoster) : Vaccin contre l’herpès zoster, à virus vivants attenués

Virus du papillome humain (VPH)

Le VPH est une infection transmissible sexuellement.

Quels sont les symptômes du VPH?

La plupart des personnes infectées par le VPH n’ont aucun symptôme. Elles peuvent transmettre le virus sans même le savoir. Chez certaines personnes, les infections disparaissent sans traitement en quelques années, mais d’autres peuvent contracter des complications liées au VPH, comme des verrues génitales ou ano-génitales ou un cancer du col de l’utérus, du pénis, de l’anus, de la tête ou du cou.

Comment se propage-t-il?

Le VPH est transmis par contact génital avec une personne infectée.

Qui est à risque?

Les personnes à risque accru d’étre infectées par le VPH comprennent les suivantes :

  • les personnes qui ont des partenaires sexuels multiples
  • les personnes avec antécédents d'infection transmissible sexuellement
  • les personnes ayant un système immunitaire affaibli
  • les personnes atteintes du VIH
  • les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HARSAH)

 

Quel vaccin est utilisé pour prévenir le VPH?

VPH2 : Vaccin bivalent contre le VPH

VPH4 : Vaccin quadrivalent contre le VPH

VPH9 : Vaccin nonavalent contre le VPH

Influenza

L’influenza (« la grippe ») est une maladie respiratoire très contagieuse et infectieuse.

Quels sont les symptômes de l’influenza?

L’influenza (la grippe) cause de la fièvre, des maux de gorge, de la fatigue, des éternuements, de la toux, des larmoiements, des nausées, des vomissements et des douleurs musculaires. Les complications possibles de la grippe sont les difficultés respiratoires, les convulsions et la pneumonie.

Comment se propage-t-il?

L’influenza (la grippe) se propage par la toux et les éternuements. On peut devenir infecté en étant en contact étroit avec une personne grippée. On peut aussi devenir infecté en touchant un objet touché par une personne grippée, et en se touchant ensuite les yeux ou la bouche.

Qui est à risque?

  • les enfants de moins de 5 ans
  • les femmes enceintes
  • les personnes atteintes de certains états chroniques : maladie du cœur, maladie du foie, maladie du rein, trouble sanguin, obésité grave, asthme ou maladie chronique du poumon, trouble neurologique, cancer ou état d’immunodépression
  • les Autochtones
  • les personnes âgées de 65 ans et plus
  • les résidents des maisons de soins infirmiers et des établissements de soins de longue durée

 

Quel vaccin est utilisé pour prévenir l’influenza?

VTI (vaccin trivalent inactivé) : protège contre trois souches virales de l’influenza saisonnier

forte dose du VTI (vaccin trivalent inactivé) : protège contre trois souches virales de l’influenza saisonnier

VTIa (vaccin antigrippal trivalent inactivé avec adjuvant) : protège contre trois souches du virus de l’influenza saisonnier

VQI (vaccin quadrivalent inactivé) : protège contre quatre souches virales de l’influenza saisonnier

VVAI (vaccin antigrippal vivant atténué) : protège contre trois souches virales de l’influenza saisonnier

Pandémie d’influenza

Une pandémie d’influenza est déclarée lorsqu’une souche du virus de la grippe jamais vue auparavant émerge et commence à se propager rapidement autour du monde. Comme la souche de la virus de la grippe est nouvelle, la population n’aura pas acquis l’immunité contre elle. Il faudra alors fabriquer de nouveaux vaccins afin de conférer l’immunité spécifiquement contre cette nouvelle souche.

Par exemple, au printemps 2009, une nouvelle souche du virus de l’influenza, le virus H1N1, a causé une pandémie. Comme il s’agissait d’une nouvelle souche contre laquelle les humains n’étaient pas (ou très peu) naturellement immunisés, le virus a rendu les gens gravement malades et s’est répandu à grande échelle.

Rougeole

La rougeole est une maladie très contagieuse causée par un virus. Elle cause des éruptions cutanées, une forte fièvre, un écoulement nasal, de la toux et une inflammation des paupières.

Quels sont les symptômes de la rougeole?

Les symptômes comprennent fièvre, nez qui coule, somnolence, irritabilité, yeux rouges et plaques rouges sur la peau. Ces symptômes peuvent prendre de 7 à 14 jours à se manifester.

Comment se propage-t-elle?

La rougeole est très contagieuse; elle se propage rapidement quand une personne infectée tousse et éternue en disséminant des gouttelettes dans l’air.

Qui est à risque?

Les personnes qui n’ont pas eu la rougeole ou qui ne sont pas vaccinées contre la rougeole sont à risque d’infection.

Quel vaccin est utilisé pour prévenir la rougeole?

RRO : Vaccin combiné à virus vivants atténués contre la rougeole, les oreillons, et la rubéole

RROV : Vaccin combiné à virus vivants atténués contre la rougeole, les oreillons, la rubéole, et la varicelle

Maladie à méningocoque

La maladie à méningocoque est une maladie très grave qui peut mener à une infection du cerveau (méningite) ou du sang (septicémie).

Quels sont les symptômes de la maladie à méningocoque?

Les symptômes de méningite sont la fièvre, les changements du comportement, la perte d’appétit, les vomissements, les douleurs aux muscles et aux articulations et la raideur du cou. Certaines personnes ont des convulsions ou des éruptions cutanées Les symptômes de septicémie sont la fièvre, les maux de tête, les courbatures et les taches rouges sur la peau.

Comment se propage-t-elle?

La bactérie méningococcique se trouve dans le nez ou la gorge des enfants, des adolescents et des adultes en bonne santé. On devient infecté par contact direct avec une personne infectée.

Qui est à risque?

Les personnes à risque de l’infection par la bactérie méningococcique comprennent ceux :

  • qui ont une asplénie anatomique ou fonctionnelle (y compris anémie falciforme)
  • qui présentent certains facteurs de risque génétique
  • qui sont exposés à une personne infectée
  • qui ont une infection respiratoire
  • qui ont récemment eu une infection par l'influenza
  • qui vivent dans des logements surpeuplés
  • qui ont le VIH

 

Quel vaccin est utilisé pour prévenir la maladie à méningocoque?

4CMenB : Vaccin multicomposant contre le méningocoque

Men-C-C : Vaccin conjugué monovalent contre le méningocoque

Men-C-ACYW-135 : Vaccin conjugué quadrivalent contre le méningocoque

Men-P-ACYW-135 : Vaccin quadrivalent polysaccharidique contre le méningocoque

 

Oreillons

Les oreillons sont une maladie qui cause de la fièvre, des maux de tête et un gonflement des glandes salivaires autour de la mâchoire et des joues.

Quels sont les symptômes des oreillons?

Les symptômes comprennent la fièvre, les maux de tête, muscles endoloris, otite, perte d’appétit et gonflement des glandes salivaires près de l’oreille ou de la mâchoire (ce qui peut faire gonfler les joues).

Comment se propagent-ils?

Les oreillons se propagent par contact direct avec la salive d’une personne infectée.

Qui est à risque?

Les personnes à risque comprennent celles qui n’ont pas eu les oreillons ou qui ne sont pas vaccinées contre les oreillons. Les étudiants de niveau secondaire et postsecondaire dans un établissement d’enseignement, les membres d’un personnel militaire, les membres d’un soignant, et les voyageurs sont à risque accru d’être infectés par les oreillons.

Quel vaccin est utilisé pour prévenir les oreillons?

RRO : Vaccin combiné à virus vivants atténués contre la rougeole, les oreillons, et la rubéole

RROV : Vaccin combiné à virus vivants atténués contre la rougeole, les oreillons, la rubéole, et la varicelle

Coqueluche

La coqueluche est une infection respiratoire très contagieuse. L’infection peut entraîner une toux incontrôlable et des difficultés respiratoires. Les personnes les plus gravement atteintes sont les bébés de moins d’un an. 

Quels sont les symptômes de la coqueluche?

Les premiers symptômes ressemblent à ceux du rhume : fièvre légère, toux, écoulement nasal et larmoiements. À mesure que la maladie évolue, la toux s’aggrave et peut durer de 6 à 12 semaines. Les symptômes graves peuvent inclure l’étouffement, les vomissements, les lésions cérébrales et même la mort.

Comment se propage-t-elle?

La coqueluche se propage par la toux ou les éternuements. On peut être infecté lorsqu’on est en contact étroit avec une personne infectée, ou par le partage d’articles personnels, de boissons ou d’ustensiles.

Qui est à risque?

Tout le monde peut contracter la coqueluche, mais elle est surtout dangereuse pour les enfants de moins d’un an.

Quel vaccin est utilisé pour prévenir la coqueluche?

Chez les enfants :

DCat-HB-VPI-Hib : Anatoxines diphtérique et tétanique, coqueluche acellulaire, hépatite B, vaccin antipoliomyélitique inactivé, et vaccin conjugué contre l’Haemophilus influenzae type b

DCAT-VPI-Hib : Anatoxines diphtérique et tétanique et coqueluche acellulaire combinés avec vaccin antipoliomyélitique inactivé et et vaccin conjugué contre l’Haemophilus influenzae type b

DCat-VPI : Anatoxines diphtérique et tétanique et coqueluche acellulaire avec vaccin antipoliomyélitique inactivé

Chez les adultes :

dcaT : Anatoxines diphtérique et tétanique et coqueluche acellulaire

dcaT-VPI : Anatoxines diphtérique et tétanique et coqueluche acellulaire et vaccin antipoliomyélitique inactivé

Maladie à pneumocoque

La maladie à pneumocoque est une maladie bactérienne qui peut mener à trois infections graves :

  1. méningite (infection du cerveau)
  2. bactériémie (infection de la circulation sanguine)
  3. pneumonie (infection des poumons)

 

Quels sont les symptômes de la maladie à pneumocoque?

Les personnes atteintes d’une maladie à pneumocoque peuvent avoir de la fièvre, être irritables et manquer d’appétit. Celles qui sont atteintes de méningite ou de bactériémie peuvent avoir des maux de tête, des vomissements et un cou raide. Celles atteintes de pneumonie peuvent tousser en éliminant un mucus épais et avoir de la difficulté à respirer. Celles atteintes d’otite moyenne éprouvent une vive douleur à l’oreille.

Comment se propage-t-elle?

La bactérie se propage par contact étroit (baiser, toux, éternuement) avec une personne infectée ou en partageant des cigarettes, des jouets, des instruments de musique ou d’autres articles avec elle.

Qui est à risque?

Enfants :

  • qui ont moins de 2 ans
  •  qui ont des implants cochléaires
  • qui sont Autochtones
  •  qui fréquentent une garderie
  •  qui ont une affection chronique telle que l’anémie falciforme, une maladie pulmonaire, une maladie rénale, etc.

 

Adultes :

  • qui ont une affection chronique telle que des maladies cardiaques, le diabète sucré, MOPC,
  • qui ont subi une splénectomie
  •  qui fument, qui sont âgés de 65 ans et plus.

 

Quel vaccin est utilisé pour prévenir la maladie à pneumocoque?

Chez les enfants :

Pneu-C-10 : Vaccin conjugué contre le pneumocoque 10-valent

Pneu-C-13 : Vaccin conjugué contre le pneumocoque 13-valent

Chez les adultes :

Pneu-P-23 : Vaccins polysaccharidiques contre le pneumocoque 23-valents

Poliomyélite

La poliomyélite (la polio) est une maladie contagieuse qui attaque le système immunitaire; elle peut paralyser les muscles et causer la mort.

Quels sont les symptômes de la poliomyélite?

Certaines personnes infectées par la polio ne présentent aucun symptôme. D’autres ont de la fièvre, des maux de gorge, des nausées, des vomissements, des maux de tête et de la fatigue. À mesure que la maladie évolue, on peut éprouver de vives douleurs musculaires et une raideur du cou et du dos. Cette maladie peut aussi laisser une personne paralysée.

Comment se propage-t-elle?

La polio se propage par voie oro-fécale. On peut aussi devenir infecté par contact étroit avec les selles d’une personne porteuse de la polio.

Qui est à risque?

Les infections à poliomyélite sont plus courantes chez les enfants de moins de 5 ans. Cependant, toutes les personnes non immunisées contre le poliovirus peuvent être infectées.

Quel vaccin est utilisé pour prévenir la polio?

Chez les enfants :

DCat-HB-VPI-Hib : Anatoxines diphtérique et tétanique, coqueluche acellulaire, hépatite B, vaccin antipoliomyélitique inactivé, et vaccin conjugué contre l’Haemophilus influenzae type b

DCat-VPI-Hib : Anatoxines diphtérique et tétanique et coqueluche acellulaire combinés avec vaccin antipoliomyélitique inactivé et et vaccin conjugué contre l’Haemophilus influenzae type b

DCat-VPI : Anatoxines diphtérique et tétanique et coqueluche acellulaire avec vaccin antipoliomyélitique inactivé

Chez les adultes :

dcaT-VPI : Anatoxines diphtérique et tétanique et coqueluche acellulaire combinés avec vaccin antipoliomyélitique inactivé

dT-VPI : Anatoxines diphtérique et tétanique et coqueluche acellulaire avec vaccin antipoliomyélitique inactivé

VPI : Vaccin antipoliomyélitique inactivé

Rotavirus

Le rotavirus est un virus très contagieux qui cause une inflammation grave de l’estomac et des intestins : la gastroentérite.

Quels sont les symptômes du rotavirus?

Les symptômes du rotavirus sont la fièvre, les vomissements et la diarrhée non sanglante; ils peuvent entraîner une déshydratation bénigne ou grave, y compris l’hospitalisation.

Comment se propage-t-il?

Le rotavirus est très contagieux et se propage par contact étroit avec une personne infectée. On peut aussi être infecté au contact d’objets infectés (jouet, poignée de porte, comptoir); l’infection peut se produire quand on touche l’objet infecté, puis qu’on se touche la bouche ou les yeux.

Qui est à risque?

L’infection à rotavirus est courante chez les enfants âgés de moins de 5 ans. Il est la maladie diarrhéale la plus associée à l’hospitalisation. Les enfants âgés de moins de 2 ans sont les plus à risque d’infection.

Quel vaccin est utilisé pour prévenir le rotavirus?

Rot-5 : Vaccin antirotavirus pentavalent oral à virus vivants

Rot-1 : Vaccin antirotavirus monovalent oral, atténué

Rubéole

La rubéole est une maladie qui cause de la fièvre, des maux de gorge et une enflure des ganglions.

Quels sont les symptômes de la rubéole?

Certaines personnes infectées par la rubéole ne manifestent aucun symptôme. D’autres peuvent avoir une légère fièvre, des symptômes apparentés à ceux du rhume, des plaques rouges ou roses sur la peau, des articulations douloureuses et des ganglions légèrement enflés.

Comment se propage-t-elle?

La rubéole se propage par la toux et les éternuements. On peut aussi devenir infecté si l’on est en contact étroit avec une personne atteinte de rubéole.

Qui est à risque?

Les personnes à risque comprennent celles qui ne sont pas vaccinées contre la rubéole ou qui n’ont pas eu la rubéole ou qui ne sont pas vaccinées contre les oreillons.

Une femme enceinte et son enfant à naître sont les plus à risque de complications graves s'ils sont infectés par la rubéole. Une femme enceinte infectée peut transmettre la maladie à son enfant à naître. L'infection touche tous les organes du fœtus et peut causer le syndrome de rubéole congénitale (SRC). Il s'agit d'une maladie grave qui peut causer des anomalies congénitales importantes, une fausse couche, ou une mortinaissance. Les bébés atteints de SRC peuvent être atteints de surdité, de troubles des yeux, du cœur et du cerveau, ou d'autres incapacités mentales et physiques permanentes.

Quel vaccin est utilisé pour prévenir la rubéole?

RRO : Vaccin combiné à virus vivants atténués contre la rougeole, les oreillons, et la rubéole

RROV : Vaccin combiné à virus vivants atténués contre la rougeole, les oreillons, la rubéole, et la varicelle

Tétanos

Le tétanos est une maladie grave souvent mortelle causée par des bactéries qui vivent dans la saleté, la poussière et la terre.

Quels sont les symptômes du tétanos?

La toxine libérée dans l’organisme affecte le système nerveux en causant des spasmes musculaires douloureux. Les premiers symptômes sont habituellement les spasmes des muscles de la mâchoire (le « trismus »); ils sont suivis par des spasmes douloureux des muscles du visage, du cou, de la poitrine, de l’abdomen, des bras et des jambes.

Comment se propage-t-il?

La plupart des gens pensent qu’on attrape le tétanos en marchant sur un clou rouillé. C’est vrai, mais on peut tout aussi bien l’attraper en se faisant une petite éraflure ou une coupure. On peut attraper le tétanos de n’importe quel objet qui déchire la peau quand on fait du jardinage ou des réparations, ou même par la morsure d’un animal.

Qui est à risque?

Le tétanos peut affecter des personnes de tous âges.

Quel vaccin est utilisé pour prévenir le tétanos?

Chez les enfants :

DCat-HB-VPI-Hib : Anatoxines diphtérique et tétanique, coqueluche acellulaire, hépatite B, vaccin antipoliomyélitique inactivé, et vaccin conjugué contre l’Haemophilus influenzae type b

DCat-VPI-Hib : Anatoxines diphtérique et tétanique et coqueluche acellulaire combinés avec vaccin antipoliomyélitique inactivé et et vaccin conjugué contre l’Haemophilus influenzae type b

DCat-VPI : Anatoxines diphtérique et tétanique et coqueluche acellulaire avec vaccin antipoliomyélitique inactivé

Chez les adultes :

dcaT : Anatoxines diphtérique et tétanique et coqueluche acellulaire

dT-VPI : Anatoxines diphtérique et tétanique et coqueluche acellulaire avec vaccin antipoliomyélitique inactivé

dT : Anatoxines diphtérique et tétanique

dt-VPI : Anatoxines diphtérique et tétanique avec vaccin antipoliomyélitique inactivé

 

Varicelle

La varicelle (« la picotte ») est une maladie virale causée par le virus varicelle-zona.

Quels sont les symptômes de la varicelle?

Les symptômes comprennent une légère fièvre, maux de tête, écoulement nasal, cloques remplies de liquide et sentiment de malaise général.

Comment se propage-t-elle?

La varicelle se propage par contact direct avec le liquide des lésions ou par les gouttelettes disséminées dans l’air par les voies respiratoires d’une personne infectée.

Qui est à risque?

La plupart des infections, et la plupart des cas sévères, sont chez les enfants de moins de 12 ans qui n’ont pas été vaccinés. Cependant, le risque de varicelle grave augmente avec l’âge. Les adultes, particulièrement les femmes enceintes, sont à risque accru de maladie grave. Les enfants dont le système immunitaire est affaibli sont à risque accru d’une grave infection à la varicelle et même de la mort.

Quels vaccins sont utilisés pour prévenir la varicelle?

Var : Vaccin univalent à virus vivants atténués

RROV : Vaccin combiné à virus vivants atténués contre la rougeole, la rubéole, les oreillons et la varicelle


Dernière mise a jour : 25 août 2017